J’ai eu le plaisir de suivre Elodie et Grégory pour leur mariage le 13 septembre dernier, et ce fut une journée riche en émotions !

Les préparatifs de Grégory ont été très mouvementés : une fuite d’eau dans le domicile de ses parents où il dormait, leur maitre de cérémonie était pris dans une grève des transports, ils ont eu peur qu’il ne soit pas à l’heure pour la célébration de leur mariage, et enfin , un de ses témoins avait oublié son costume à son domicile, bref une journée qui commence bien !

Il tenait vraiment à ce que tous ses amis proches soient avec lui, j’ai pu donc rencontrer son père, son beau-père, son beau-frère et ses deux meilleurs amis. J’étais donc bien entourée, seule parmi les hommes ! Cependant, je vous l’accorde, Grégory était loin d’être détendu surtout avec les aléas du matin, qu’on ne prévoit pas le jour d’un mariage…

Ensuite, j’ai pu retrouver Elodie qui était très calme, contrairement à son futur mari, entourée de ses trois meilleures amies et sa maman. A priori, Elodie était pressée de se marier, car elle s’est habillée très rapidement, je devais même la ralentir pour effectuer les jolies photos des préparatifs.

Et là, c’est le moment : nos deux mariés sont prêts pour se découvrir pour la première fois dans le jardin familial de Gregory, émotions garanties !

Je me suis donc rendue à destination de la mairie de Villiers Adam où tous les invités guettaient l’arrivée des mariés avec impatience. Et nous avons eu le droit à deux jolis « Oui ».

Après leur sortie, les invités ont eu un plan leur permettant d’aller sans encombre jusqu’au Domaine du Colombier à St Léger en Bray, près de Beauvais pour découvrir cette belle bâtisse dans un milieu naturel.

Cette journée fut ensoleillée, nous avons donc pu faire de beaux portraits devant le Colombier avant de commencer la cérémonie laïque et faire place à un vrai moment d’émotion.

Emmanuel Carat, maître de cérémonie a raconté avec brio leur histoire, les mariés sont passés du rire aux larmes en un clin d’oeil. Les invités ont vécu un vrai moment de partage et donc j’ai eu beaucoup de plaisir à photographier cet « ascenseur émotionnel ». Les alliances ont été remises par le fils du meilleur ami de Grégory, un petit bout de chou qui a pris son rôle à cœur. A la fin de la cérémonie les proches n’ont pas pu se retenir de pleurer dans les bras des mariés.

Encore une fois, j’ai vécu ce mariage comme si c’était le mien, juste magique !